August 12th at 11:08am Posted in: News

Interview d’Aguibou Saada LY, Directeur général d’IBS Group

Pouvez vous nous présenter votre entreprise ?

IBS Group est une entreprise d’une dizaine d’années donc qui est assez jeune dans le domaine de l’intégration de solutions technologiques. Elle a vu le jour en 2010 quand je suis rentré des États unis pour m’installer en Guinée. On a essayé de mettre en place une entreprise qui pouvait répondre aux besoins du secteur minier.

Expliquez-nous ce qui vous a motivé à travailler dans ce domaine ?

La motivation vient du fait qu’on a remarqué qu’il y avait un réel manque de compétences locales pouvant répondre à des besoins techniques des multinationales minières basées en Guinée. La plupart des services que nous fournissons ici à IBS étaient auparavant fournis par des entreprises internationales ou régionales et l’ambition qu’on s’est donnée, c’est de pouvoir fournir ces offres. Permettre à des entreprises qui évoluent ici dans les mines, dans les industries, de pouvoir faire appel à des compétences locales pour fournir des technologies de qualité internationale.

Quelles sont les offres que vous proposez pour répondre à la compétitivité ?

Nous sommes tout d’abord un intégrateur de technologies, pour cela nous faisons appel à plusieurs technologies : mécaniques électromécaniques, télécoms, électriques. En somme, tout ce qui fait le système d’opérationnalisation d’une mine ou d’une industrie. En termes plus simples, nous fournissons, installons et maintenons tout. De l’énergie à l’automatisation en passant par les communications radios. C’est un peu un monde où nous utilisons les mêmes technologies pour des applications différentes en fonction du client.

Comment avez-vous découvert la BSTP ?

Nous avons découvert la BSTP grâce à la banque Mondiale à travers sa filiale IFC et le ministère des mines qui avaient annoncé et communiqué sur la mise en place de la BSTP à plusieurs acteurs qui évoluaient déjà dans le secteur minier. Ils nous avaient expliquer que la BSTP aurait pour objectif de supporter les entreprises locales. C’est comme ça qu’on a appris et qu’on a suivi l’arrivée de la BSTP et aujourd’hui nous sommes très heureux que cette institution ait été mise en place pour le bonheur des entreprises évoluant dans le secteur minier en Guinée entre autres.

Parlez-nous de la BSTP accompagne t-elle le IBS Group au quotidien ?

En termes d’accompagnement, le plus important c’est d’avoir l’accès à l’information sur les appels d’offre qui auparavant ne nous étaient pas accessibles. La plupart des appels d’offres par le passé pour les sociétés minières se faisaient soit en Australie ou aux Émirats Arabes Unis ou aux États-Unis. Ce qui fait que nous voyions arriver les sous-traitants sans avoir eu l’opportunité de compétir avec eux et nous nous retrouvions dans une position de sous-traitants pour les sous-traitants des sociétés minières. Aujourd’hui, nous avons quand même l’opportunité de répondre à ces appels d’offre et nous bénéficions de certains. Le simple fait d’avoir aujourd’hui l’opportunité de répondre à ces appels d’offres là est un grand changement pour nous.

Deuxièmement, la BSTP joue aujourd’hui le rôle de promoteurs et de défenseurs des entreprises locales mais plus loin, nous supporte afin de rehausser nos compétences et notre compétitivité là où le besoin se fait sentir ; elle nous accompagne même sur le plan financier pour minimiser les risques, ce qui est tout à fait inédit. L’arrivée de cet intermédiaire permet à toutes les parties d’avoir la valeur ajoutée dont elle pourrait bénéficier.

Avez-vous déjà bénéficié d’un contrat de sous-traitance spécifique grâce à la BSTP ?

Oui nous avons répondu aujourd’hui à plusieurs appels d’offre par exemple avec la société GAC qui est très active sur la BSTP et nous avons été bénéficiaires de plusieurs commandes grâce à la plateforme de la BSTP.

Quels sont les défis auxquels vous êtes confrontés et sur quels aspects aimeriez-vous être accompagnés davantage par la BSTP ?

Nous avons l’avantage d’avoir 10 ans d’expérience dans ce marché qui était beaucoup plus difficile au départ, on doit l’avouer, cela nous a forgé en terme d’expérience. Aujourd’hui, nous sommes dans une position où il faut davantage s’entourer d’experts qui puissent améliorer nos process, qui améliorent la manière dont nous approchons et gérons les appels d’offre que nous gagnons, sur la partie gestion de projets, gestion logistique, gestion des risques. En fonction de la taille de nos entreprises, nous ne pouvons pas avoir des personnes qui sont permanemment disponibles dans l’entreprise, donc si nous bénéficions d’une assistance des consultants venus d’IFC ou de la BSTP, cela nous permettrait d’améliorer notre activité et la qualité de nos prestations.

Dans ce contexte pandémique du covid-19, comment faites-vous pour être résilient ?

Je dirais quelque chose de très étonnant, c’est qu’aujourd’hui la pandémie fait que les entreprises minières font un peu plus d’efforts pour voir ce qui est disponible sur place puisque les aéroports sont fermés. Des opportunités qui n’étaient ouvertes qu’à des sociétés venant de l’extérieur nous sont plus ouvertes à cause des restrictions liées au covid-19. Nous arrivons à prouver à nos différents clients que certaines prestations qu’ils ne nous confiaient pas avant, que nous pouvons les exécuter donc de ce côté-là, disons qu’on a eu un effet positif. Maintenant l’effet négatif est forcément sur l’aspect logistique, car il est beaucoup plus difficile pour nous de mobiliser des ressources matérielles ou humaines à travers le pays pour effectuer certains projets parce qu’on a des délais très serrés dans la livraison de certaines commandes. Ce qui fait que le paiement n’arrive pas à temps parce que tant que vous ne livrez pas, vous n’êtes pas payé, donc y a une vraie pression sur la partie trésorerie pour les PME locales qui évoluent dans ce secteur-là. Aussi, il est beaucoup plus difficile de déployer les équipes à travers le pays à cause des différents barrages mis en place pour freiner la pandémie ce qui nous a conduit à changer la manière dont nous procédions. Nous travaillons un peu plus de manière digitale, nous avons beaucoup plus d’interaction avec nos partenaires à travers des outils de collaboration digitaux.

Quels sont vos objectifs à long terme en matière de développement ?

Nos objectifs sont les mêmes qu’ils étaient au départ. C’est vraiment de rendre extrêmement facile nos approvisionnements et de livrer des commandes de solutions techniques localement pour les entreprises internationales qui sont installées en Guinée. C’est de monter en compétence, de pouvoir être au même niveau de qualité de valeur ajoutée que n’importe quelle autre société intégratrice de technologies dans la sous-région ou à travers le monde et c’est, ce à quoi nous nous attelons en s’assurant que nos équipes sont non seulement formées, outillées mais aussi sensibilisées quant à la qualité du travail à faire.

Acheteurs et Partenaires

Top